Blog Mode - Am&A le Remède Fashion Choc

26 avril 2012

Nouveau site Am&A.

Am&A. était un peu à l'étroit dans ce dressing et a décidé d'en construire un autre, à son image, avec tous les rangements qu'il faut pour accueillir son dernier remède mode trouvé au détour d'une session shopping, ses bons plans In & Out ou encore pour garder secrètement le journal intime de son monde peuplé de Jacqueline et Jean-Claude...


L'adresse du nouveau dressing Am&A. :

ameta-remedemode.fr


Posté par AmEtA à 11:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :


07 avril 2012

En speed dating avec un prince (presque) charmant...

A Lui, pour m'avoir défié d'écrire sur Lui...

Même si on n'est pas spécialement fan des émissions de télé-réalité en général, c'est difficile de passer à côté. Que ce soit les phrases cultes qui sont reprises en boucle sur la toile ou sur les ondes, les commentaires d'encouragement ou de critiques de nos amis fans sur les réseaux sociaux, ou les analyses médiatiques des émissions du PAF dans les magazines, on a beau zapper, on est obligé d'avoir maté ou entendu, ne serait-ce qu'une bribe du concept (particulièrement si ça cartonne!) et/ou du show de ces participants.

Donc si je vous parle de La Belle et de ses princes (presque) charmants, vous connaissez forcément! Pour les retardataires, le scénario colle au titre: Marine, une jeune et belle célibataire qui cherche l'amour est courtisée par douze prétendants, dont la moitié ne correspondent pas franchement à ses critères de beauté. La question hautement spirituelle, au centre de l'émission : la belle choisira-t-elle la beauté du coeur ou celle du corps ? La beauté intérieure triomphera-t-elle du physique ? Mais en réalité, j'ai envie de poser une autre question : Peu importe l'enveloppe corporelle (enfin, pas trop atypique non plus...), pourrait-on succomber à des princes au discours presque (voire pas du tout) charmants? C'est ainsi qu'en quête d'une potentielle réponse,  j'ai testé une soirée en compagnie de l'un d'entre eux...

C'est au détour d'un apéro entre amis, vendredi dernier que nous avons rejoint une autre bande d'abonnés au réconfort d'un dur labeur hebdomadaire qui s'achève enfin, avec son lot de plus ou moins vagues connaissances voire d'inconnus. L'entrain général de cette troupe nous a conduit tour à tour au restaurant puis de bar* en bar jusqu'à épuisement... Autant d'occasions pour laisser le temps aux charmeurs de déployer leur stratégie de séduction à quiconque en phase de réception active. Et moi, devant tant de bruit, d'agitation et de hurlements émanant d'un seul et unique homme, je n'avais d'yeux que pour Lui et son approche... comment dire... assez rentre-dedans, une leçon de séduction primitive en 8 leçons !

D'emblée, il me flatte en me gratifiant d'un appréciable "Tiens, voilà enfin une vraie femme!". jusqu'à ce qu'il se retourne vers ses pôtesses pour les charrier et les narguer! En réalité, le compliment servait juste de préambule à sa guerre des vannes lancée depuis le début de la soirée.

A l'entrée du restaurant, alors que certains négocient la prise en charge tardive d'une tablée largement réchauffée par les moult degrés de liquides ingurgités en préambule, Lui s'est arreté sur le pas de la porte pour tchatcher 2 femmes. C'est alors qu'il a réussi l'exploit incroyable de battre le record du plus court Speed Dating de l'histoire car en l'espace d'1 minute, je l'ai entendu leur dire: "je suis ouvert", "vous êtes chaudes", "à votre disposition Mesdames, aux toilettes dès maintenant si vous voulez"...

Une fois sa négociation finie par une poignée de mains (dans sa tête), il est venu s'asseoir non loin de mes yeux incrédules face à de telles déclarations "romantiquo-grotesques". Ce n'était qu'un début, une préface de sa légendaire méthode plutot trash car ce prince presque charmant nous a servi, à table un florilège de scénettes burlesques au pouvoir incroyable de nous tirer quelques bons gros fous rires: entre la projection de ses postillons pour le mieux, des grains de riz pour le pire, l'ancrage de son repas en dehors de son assiette, le regard complice limite salace lorsqu'il te dit "Allez viens!", l'énoncé de blagues bien graveuleuses pour annoncer le dessert, les signes de convulsions frénétiques accompagnant la digestion, la satisfaction qu'il a à crier ton nom de famille et ton numéro de tèl à l'assemblée, il n'y a pas d'autre mot, j'étais sous le charme!

Tellement sous le charme que j'ai voulu partager un duo en soirée Karaoké** à L'apé Bar*, autour d'une chanson lourde de sens "Pour que tu m'aimes encore" de Céline Dion. Manque de bol, il était 1h55, le bar fermait! Ou est-ce mon ange gardien M. qui piaillait sur mon épaule: "Laisse tomber, il y a incompatibilité de conte, tu vis dans le monde des Bisounours et Lui dans un Royaume Fort, Fort Lointain!"

Heureusement pour lui, Fiona était la prochaine candidate du speed Dating!

 

*L'apé Bar, 26 rue Chateauneuf - 37000 Tours. Un Bar à découvrir pour ses multiples ambiances mais surtout pour sa patronne Marie, adorable!

 

**Soirée Karaoké, tous les 1ers vendredis de chaque mois, de 20h à 2h

A ne pas rater à L'apé: Soirée Mix Vinyl by Flower Power, demain soir, samedi 14 avril à partir de 22h jusqu'à 2h

Only vinyl session_Lape Bar

05 avril 2012

A bord de mon carrosse des temps modernes...

A mes Maîtres pilotes...


C'est un peu comme le prince charmant, la robe de princesse ou encore les amis imaginaires qui s'apparentent à des souris ou des phacochères dotés d'un humour graveleux, on rêve toutes de déambuler en compagnie de tout ce joli monde, la main pivotante, telle une miss France fraîchement couronnée... à bord d'un carrosse des temps modernes.
Certes, retranscrit dans notre univers contemporain, le dénommé prince laisse au vestiaire sa tenue de jeune premier pour le troquer contre un look Dandy Hèdus charmant*, notre robe coup de coeur** s'accessoirise de petits bijoux de la langue anglosaxonne tellement "IN", à base de "Must Have", de "It", de "So fresh" ou encore de "Magnifyyyyc" et nos amis citadins imaginaires que sont éventuellement les pigeons ou les mouches ne semblent pas très réceptifs à nos interrogations chantées lyriquement sous un abri-bus! Ainsi, notre carrosse laisse son ADN de citrouille aux placards de nos cuisines et prend des allures hautement plus fashion et féminines. Car concrètement, qui a dit que les voitures étaient un truc de mec?! Sûrement pas les constructeurs automobiles qui ont compris que les hommes n'étaient plus les seuls maîtres à bord en multipliant le lancement de "collections capsules" comme la Peugeot 1007 et sa série Roxy, la Twingo Mauboussin ou encore la Fiat 500 by Gucci. Et encore moins nous, les consommateurs de 4 roues automobiles!

Démonstration en compagnie de 2 gars (Lui et Lui), 2 filles (Elle et Moi) lors d'un après-midi "Essais de voitures Coup de coeur" pour investissement automobile proche (sauf pour moi).
 
L'histoire de notre périple démarra ainsi: 13h50 fut l'heure du début de notre chevauchée fantastique avec un "Mini" départ pour l'angleterre. Nous avons tous perdus nos repères aux commandes de la Mini Cooper. Etait ce dû au décalage horaire? Je ne crois pas.. Je pense qu'en réalité, ce petit bolide est doté de pouvoir magique car à bord, nous étions tous devenus quelqu'un d'autre: Elle si raisonnable était prête à acheter la version Deluxe toute option à 27 990€, Lui si confiant d'oridinaire s'agrippait désesperemment aux poignées intérieures de l'engin, Moi si mini-pouce de nature, ressentait une impression de grandeur infime et l'autre Lui qui se vante de détester les Black Eyed Peas, nous inventait une chorégraphie assise digne d'un Kamel Ouali en train de monter la prochaine comédie musicale à succès! Bref, on a tous validé!


Puis retour vers 15h45 vers notre "DS" France. Serait-ce la nostalgie du retour au pays qui nous a envahi lorsque nous avons tenté l'expérience Citroën-DS3? La "Mini" extase schizophrène éprouvée quelques minutes auparavant était retombée. Trois petits tours de la carlingue et puis s'en vont...

Vers l'Italie, pour faire une halte au Stand Fiat, au kilomètre "500". Il était à peine 17h. Cette voiture a conquis notre coeur de femme de par son allure soignée et l'étendue de sa gamme couleur pouvant s'accorder à la perfection avec nos quelques (très nombreuses) paires de chaussures, puis elle a fait de l'oeil aux hommes en se ventant d'être un aimant à midinettes, l'arme de séduction massive pour "faire une virée à 2, tous les 2 sur les chemins, dans ton automobile, tous les 2 on sera bien" (tilalalalalère etc...) Mais voilà, dépassée cette 1ère rencontre superficielle, la virée à 4 nous a ramenés à la réalité: une automobile qu'Elle & Moi aurions voulu avec plus de caractère, de peps et que Lui & Lui auraient souhaité plus... virile. Peut-être qu'il fallait vraiment être à 2 pour être bien...?

L'italie n'avait-elle rien d'autre à nous offir? "MiTo"! Là, ce fut simple & efficace, on a vibré unanimement, on a fait fondre l'asphalte sous les pneus d'une conduite sportive, on a raté la sortie pour prolonger le plaisir... Bref, à 18h40, on a tous validé!

Sauf Lui et Moi qui n'avions qu'une seule idée en tête (ou plutôt les 3 lettres que composent son nom): monter à bord de notre carrosse des temps modernes, la Peugeot RCZ. Concrètement, il nous restait 20 minutes pour revenir en France, trouver le gardien de cette merveille, s'extasier devant une télé interactive permettant de jouer les personal shoppeuse en conseillant RCZ différents revêtements stylés, parlementer prix déraisonnable pour enfin l'essayer. Mission impossible! me direz-vous. Et bien parce qu'elle porte en elle la lettre Z qui veut dire Zorro et parce que Lui s'est vu posséder par une âme de Starski & Hutch, en 5 minutes nous étions devant le gardien de mon rêve, au détail près que nous avons reporté l'essai à une date ultérieure... tellement ultérieure que 1 mois plus tard, nous n'avons toujours pas pu nous imprégner de son fort intérieur. A bon entendeur...

Puis vint le temps du débrief: les 3 autres pilotes semblaient remonter à bloc pour devenir maitres de ces voitures. Personnellement, ce n'est pas vraiment au programme des subventions accordées par mon banquier (il est un peu pingre, non?! Je suis à peine à 45% de taux d'endettement!!) J'ai tenté une proposition tout à fait honnête de participation aux crédits de mes acolytes à hauteur de 50€/mois pour avoir le droit de conduire leurs charrettes tous les jours... bon allez 1 fois par semaine... 1 fois pas mois?! (Pffff, ils sont durs en affaire!!).

C'est alors que Révélation: j'ai appris que Pierre Hardy a dessiné des "Concept Shoes" pour le Concept car HX1 Peugeot ce qui donne une surprenante paire de boots en cuir souple comme un chausson de conduite qui se glisse le soir venu dans une sandale monocoque à plateau en fibre de carbone. On a toutes une paire de baskets ou de ballerines dans la voiture au cas où l'envie de passer la journée sur des échasses de 12cm nous prendrait. Outre la collaboration artistique surprenante de ces 2 univers différents, la correlation qui existe entre la chaussure et la voiture, de par le simple fait qu'elles permettent toutes 2 de se mouvoir, d'avancer, se déplacer... me laissent admirative et rêveuse d'ajouter cette oeuvre d'art à mon Shoes Dressing. Bref, je valide!

Sauf que le concept shoes n'est pas le fruit d'une création expérimentale produite en très peu d'exemplaires (généralement un seul) afin de démontrer une technologie, des éléments de style ou un mode d'utilisation nouveau?? Mouais...
"Euuuuuh, Messieurs, Madame mes acolytes de l'essai voiture, allez!! 50€/mois pour avoir le droit de conduire vos carrosses 1 fois par trimestre... avec option lavage?! Pleeeeaaase, dîtes moi oui que je puisse enfin vivre mon conte de fée des temps modernes!!!" (Deal valable uniquement jusqu'à minuit ce soir sinon... Vous connaissez la suite!!)


* Récent "Coup de coeur" pour Hèdus, une jeune marque créée par Carol et Georges, qui propose de beaux basiques avec toujours un petit détail en plus, ce je ne sais quoi qui fera chavirer votre quête d'une élégance singulière. A découvrir sur leur site www.hedus-philosophy.com
Hedus  Hedus4  Hedus3  Hedus2

** La robe Derhy "Coup de Coeur", repérée lors d'une récente remontée de droite et de gauche, de la rue Nationale - TOURS

Robe_Derhy

*** Les Concept-shoes Pierre Hardy pour Peugeot

concept-shoes-Pierre_Hardy  shoe-media

Posté par AmEtA à 18:07 - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,

20 mars 2012

L'homme qui déchira son ticket de metro

A JMC,

Depuis le temps que j'avais passé commande... Jean-Marie Callens, concepteur-rédacteur de renom, a réussi le challenge incroyable de m'emmener dans un trip où à chaque station, je retrouvais un peu de moi, de ma vie, de mon monde imaginaire, de mon dessein et je n'avais envie que d'une chose à la lecture de son billet... Reprendre un autre ticket de métro!

Extrait de L'homme qui déchira son ticket de métro:

"Jean-Claude Vandierendonck s'habillait en gris. Gris souris, gris zinc, gris serpillière, le gris le préparait à la vieillesse, à la couleur des cendres, des tombes et du moment où, tôt ou tard, il lui faudrait descendre.

La vie, il la voyait de la fenêtre du 7ème étage... Des journées entières à tapoter sur son clavier et déverser des pluies de chiffres dans les colonnes de ses tableurs. Sombre héros de bureau, soufflant les jeudi mous, les jeudi noirs de savoir que les 11 septembre ne tombent pas tous les jours, loin de là.

Jean-Claude aurait pu passer et trépasser tout en nuance sur l'infinité des gris, s'il n'avait croisé un jour une jeune collègue pimpante et pas pimbêche. Une bouche en fraise, des yeux aussi limpides que l'eau bénite et des cheveux de jais, tellement noirs que cela pouvait compter comme une couleur.


En équilibre sur des talons aiguilles, elle était une représentation assez éloquente de la séduction féminine, épinglée d'atours piqués à des créateurs inspirés. La belle assurément ne faisait que passer dans les couloirs pitoyables du business ordinaire. Sous elle, des ailes frétillantes ne demandaient qu'à l'élever vers les lumières. Barbarella au coeur gros comme ça, poupée de strass aux sourires désarmants, elle promenait les frêles postures d'une Sainte-Bernadette, tombée là par hasard pour accomplir une mission.

On dit souvent que les extrêmes s'apprivoisent, cette histoire en est l'illustration. La petite Ana (c'était son prénom) avait décidé de s'occuper du cas Jean-Claude. Elle s'était fixée pour sacerdoce d'emmener Monsieur Tout Gris vers les canons de la mode, du zéro défaut et de la brillance intérieure. C'était son credo, elle y croyait : recourir à des remèdes Fashion-Choc pour soigner les blessures de l'être..."

Pour lire la suite, cliquez ici

Le blog de Jean-Marie Callens, "Les Hommages Frais de Touraine": Il y a les gens célèbres, qui laissent leurs noms sur les plaques des rues. Et puis il y a les autres. Cet espace est dédié à toutes ces existences qui mériteraient une place au panthéon de la fantaisie humaine.

Jean_Claude_et_Am_A

MERCI Jean-Marie!

17 mars 2012

Am&A. sur Viadeo

Posté par AmEtA à 11:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :


11 mars 2012

Cap' ou pas Cap' tu te brouilleras avec la terre entière

A Pôp et ses 3 pouffs sur les pistes...

Cap' ou pas Cap' tu te brouilleras avec la terre entière, rien qu'à la lecture de ce billet!

Une pensée pour tous les travailleurs qui ne partageront pas notre séjour au ski avec cette superbe carte postale signée Pôp: "des paysages magnifiques avec montagnes enneigées à perte de vue, sous un ciel bleu azur et un soleil de plomb activant notre bronzage doré jour après jour et nous permettant de tomber la doudoune une fois dans les transats en train de siroter un bon vin chaud parfumé, épuisées de nos après midi de ski olympique durant lesquels nous aurons dessiné les pistes de nos majestueux slaloms telles des gazelles dans la poudreuse fraîche.

Heureusement nous pourrons compter sur de bons p'tits plats chauds et conviviaux tels raclette ou fondue à base de délicieux fromages du terroir pour reprendre des forces avant d'aller retourner le dancefloor des night clubs les plus in de Haute Savoie!

La montagne c'est pas le bagne, c'est champagne!"

IMG_0994

Posté par AmEtA à 10:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

09 mars 2012

A l'école des Infidèles...

A tous les infidèles...

Un looser qui part en chasse en séminaire (il est marié), un homme, en pleine crise de la quarantaine qui s'amourache d'une étudiante (il est marié, 2 enfants), un couple qui se teste au jeu de la vérité "trompé/pas trompé" (ils sont ensemble depuis 10 ans)... Il y a certaines personnes qui ne trompent pas, pour tout le reste il y a l'infidélité! Et pour ceux qui ont encore un peu d'espoir sur "l'Amour Exclusif Toujours" ou les sceptiques de la tentation extra-conjuguale, 1h40 sur les bancs du cinéma face aux différents tableaux d'hommes infidèles et la leçon sera parfaitement acquise!

J'ai donc vu "Les Infidèles"**. A froid, mon âme de princesse qui vit dans un conte de fée (où les ballerines Chattawak d'un bleu électrique seraient gratuites*) a vu ses rêves de petite fille au prince charmant fidèle se briser devant l'enchainement de ces scènes assez trash et noires à l'humour grinçant. Hormis la scène des "Infidèles Anonymes" (réunion calquée sur le modèle des alcooliques anonymes) qui est hilarante et les entractes chocs mais drôles, on regarde ce "guide en 6 leçons pour tromper sa femme" en flippant, en ressentant un malaise grandissant, en s'ennuyant devant le banal de ces réactions de mâles en rut, en pensant que la fidélité masculine est morte et en redoutant la question; "après 10 ans de mariage, tu m'as déjà trompé?" qui nous annoncera que l'autre a fauté... Dans ce panel de sensations fortes tout en contrastes, on a peur de faire partie du décor de l'un ou l'autre de ce film à sketchs, tellement le jeu d'acteurs est convaincant (particulièrement dans la saynète du mari (Jean dujardin) et de la femme (Alexandra Lamy époustouflante) qui se pose cette fameuse question).

Et puis à chaud, après avoir rangé mon tutu et mes ballerines féériques, j'ai compris qu'il n'y avait pas d'issue possible; qu'il soit looser et sans charme, qu'il soit socialement enviable et sexy, qu'il soit amoureux ou non, la finalité de ces illustrations de vie est que l'homme trompait, trompe et trompera sa femme! C'est la crainte de chacune d'entre nous... Ou plutôt le combat de chacune de nous!

Alors que certains n'y voient que de l'humour potache plutôt que de l'étude de moeurs, j'ai du mal à privlégier la 1ère piste! Car rien qu'à l'évocation du nom du film, les questions fusent: Tu y crois toi à la fidélité? Pour la vie? Même après 10 ans de vie commune? Et est-ce que tu pardonnerais si tu étais trompé(e)? Et quand est-il de la disparité perçue par la société entre l'infidélité des hommes (parfois acceptable) et l'infidélité des femmes (carrément impardonnable)?

J'ai eu beau confronter la terre entière à ces questionnements, enquêter auprès de profils amoureux différents, débattre sous euphytose jusqu'à 2h du mat' pour arriver à une perception commune, personne n'a réussi à accorder ses violons.. Il y a 2 écoles: Il y a celle des rêveurs qui veulent croire à l'épanouissement exclusif et les fatalistes qui se résignent à vivre tôt ou tard cette expérience de trahison inéluctable.

Et vous si le Choixpeau de Poudlard était sur votre tête, il vous enverrait dans quelle école?!

 

*Ballerines bleues électriques, 95€ - Chattawak - 24 rue des Halles - 37000 TOURS:

ballerines chattawak

**Les Infidèles: Réalisé par Jean Dujardin et Gilles Lellouche, Emmanuelle Bercot, Fred Cavayé, Alexandre Courtès, Michel Hazanavicius, Eric Lartigau. En salles depuis le 29 février:

07 mars 2012

Inspiration au son du Reggae!

A Lee "Scratch" Perry...

Qui a dit qu'à un concert de reggae, on allait se plonger dans une ambiance "peace and smoke", entourés de rastas en mode balancier nonchalant sur une rythmique répétitive à quatre temps, binaire et assez lourde??! Qui semble sceptique quand au potentiel de "jumpittude" de ce style musical, particulièrement lors d'un récital d'expression musicale jamaïcaine??

Bon d'accord, j'avoue: Moi!! Ceci dit, j'ai des circonstances atténuantes, moi qui ai été élevée à la chanson française remixée version Dance/Techno! Souvenez-vous, fût un temps, tous les artistes qui cartonnaient et qui en étaient déjà à leur 10ème "Best of", nous délivraient leur "Meilleur" remixé sur fond musical ultra-rythmé pour que l'on puisse enflammer le dancefloor. Ce qui m'a conduit inexorablement vers les prestations scéniques saisissantes des Black Eyed Peas, Izia, Franz Ferdinand ou encore Tricky...

Mais voilà, addict à l'inconnu, hier soir mardi 6 mars, je me suis laissée convaincre au Reggae roots/Dub, le temps d'un concert de LEE SCRATCH PERRY feat MAD PROFESSOR & THE ROBOTIKS au Temps Machine (Salle de concert à Joué-Les-Tours). A froid, j'imagine le haussement de sourcil pour certains face à l'évocation de ces noms aux consonances prétentieuses mais c'est à juste titre car ce sont tous des monstres dans l'univers de la musique Jamaïcaine. En bref, s'il fallait tenter l'expérience reggae en live, il fallait être là hier soir et figurez-vous j'ai carrément ressenti les grosses vibrations de mes concerts fétiches et j'étais chez moi!

1èrement: le look reggae: Vous comprenez bien qu'avant chaque concert, la tenue qui supportera votre mission commando en concert, doit être parfaitement maitrisée. Elle doit certes être pratique et looké mais elle doit surtout s'adapter au style musical, c'est-à-dire qu'on évite le baggy à l'Opéra et inversement le smoking à un concert de Rap R'N'B... J'ai donc retrouvé mes multi-voix intérieures pour gérer ce fashion dilemne qui m'a vallu quelques loooongues minutes d'essayages* pour finalement me fondre dans une masse aux allures totalement ordinaires.... jusqu'à ce que Lee Scratch Perry entre sur scène et là.. WAW! Ce sorcier de la musique Jamaïcaine, agé de 75 ans m'a bluffé avec son style over bling bling, 1 tunique rouge sang, une besace imprimée miliatire, 10 chaînes en or qui brillent autour du cou**, 1 bague à chaque doigt et un couvre-chef complètement Home Made. Il a tout compris ce pape du reggae en nous offrant une tenue de scène singulièrement chic & choc, nous laissant ainsi l'empreinte d'une personnalité au caractère bien trempé!

2èmement: le reggae sound: Au grand dam des gens qui me côtoient, la musicalité de ma voix laisse quelque peu à désirer, genre le jury de The Voice ne se retournerait pas... Mais voilà, j'adore pousser la chansonnette alors si je ne connais pas les paroles, je vais m'ennuyer ferme! Et bien non, puisque l'idée reçue du Reggae l'associant à une musique de paix et d'amour, s'est confirmée! Ce qui m'a permis de maitriser les couplets: "I love you, You love Me"... et les refrains "You make me love..." Easy!

2èmement: la danse reggae: Je ne pouvais imaginer 1h30 de grosses vibrations du dub moderne sans laisser swinguer mon corps au rythme des derniers pas appris la veille en cours de Body Jam! Et bien, c'est fingers in the nose, feet on the dancefloor, vibration in my body que j'ai laissé parler mon reggae groove jusqu'à épuisement

Voilà, donc, un concert de Reggae Roots, Dub où je peux expérimenter un style vestimentaire à la hauteur de ma lubie fashion, où je peux perdre la raison en fredonnant des paroles d'amour pour ne faire qu'un avec le chanteur, et enfin où je peux m'exprimer en jumpant plus que de raison... je love, je recommande et j'y retournerai en paix!!

 

*Après 1 heure d'essayages:

Essayages ameta

**T-Shirt Rouge Recto en soie et Verso Coton - Autre Ton & Colliers Minigougue, Scotch&Soda, Sessun:

Colliers Minigougue Sessun Scotch &Soda

06 mars 2012

En mode LOL avec Berengere Krief

A toutes les Bérengères Krief qui sommeillent en nous...

Elle est "fresh", elle est pétillante, elle est carrément LOL, elle est complètement femme, la touche girly qu'il faut en plus.... Bref, Bérengère Krief a le pouvoir d'être une femme moderne accomplie, tout nous quoi! En tout cas, elle me rappelle étrangement mon Moi, mon Surmoi, tout ça à la fois, pour preuve:

Elle se vante d'être superficielle, je ne peux m'empêcher de le revendiquer à qui veut l'entendre! Elle regarde toutes ces émissions hautement intellectuelles que sont l'Amour est dans le pré, Belle toute nue,.. pour nous les délivrer avec sa version sous-titrée complètement délirante! Exercice auquel je me prête régulièrement à travers La vengeance des femmes, Bien dans mes baskets et ma robe,..

Elle fait des comparaisons improbables, elle réinterprète notre quotidien, elle revisite à la perfection des sujets un peu naïfs comme l'idylle de Pretty Woman en lui injectant un petit côté Trash qui indéniablement nous fait prendre beaucoup de recul sur notre Darkside complètement mielleux!

Elle décrypte à merveille l'approche rhétorique des hommes qu'elle nous retranscrit dans ses cours de répartie anti-relous. Une vraie connivence avec ma liste de To do or not to do pour draguer!

Le meilleur pour la fin: elle a le Street Style de madMoizelle qu'il faut, elle joue encore à Dessinons la Mode, moi aussi! Elle cogite des heures dans son lit avant de s'endormir sur des problèmes existencielles tels que... "qu'est ce que je vais bien pouvoir mettre demain?", tout comme moi! Elle débat chaque matin, une fois la tenue choisie enfilée... encore pareil que moi sauf que généralement j'ai un peu plus de 2 voix qui se fight à l'intérieur de mon fashion-Brain! Par contre, faut bien se l'avouer, là où je m'incline, c'est devant son talent d'imitatrice et son jeu de scène... Je vous assure, moi jouant Cendrillon, même dans une scène sans dialogue, on lisait sur mon visage la supercherie d'une actrice ratée!

Bref, Bérengère Krief est kiffante et elle est mon remède fashion-choc du moment, à consommer sans modération : actuellement au point-virgule à Paris (Infos et résa ici). Sinon pour les tourangeaux ou tout ceux qui n'habitent pas la capitale, elle se regarde là.

Bérengère Krief, humoriste:

 

28 février 2012

Derniers jours pour un Sourire Ultra-Bright et Fish Massage chez Natur'éclat - TOURS

A tous les retardataires de l'offre découverte Natur'éclat...

Juste pour vous rappeler qu'il ne vous reste que 2 jours pour profiter de l'offre découverte Natur'éclat* proposée à tous les lecteurs de mon blog, et ce jusqu'au 29 février 2012, 19h :

Offres blanchiment dentaire:

Soin blancheur 15' (1 x 15 min) : 29.90€ => -20%
Soin blancheur 30'(2 x 15 min) : 54.90€ => -22%
Soin blancheur 45' (3 x 15 min) : 79.90€ => -25%

Offre Fish massage:

Formule Fish Massage 30 minutes (35€) + modelage (8€)=-20%

> Pour revivre mon expérience de séduction ultra-bright, c'est ici et en tant que patiente des Docteurs-poissons "Garra rufa", c'est là!

L'unique condition pour bénéficier de ces offres promotionnelles est de donner le mot de passe suivant : Am&A. (à prononcer Améta ou AM' et A), le nom de mon blog! Il n'y a donc aucune raison de s'en priver, donc n'hésitez pas à diffuser la bonne parole, avec le sourire of course !

Coordonnées: Natur'éclat, 24, rue Nationale, 37000 Tours, Avec ou Sans Rendez-vous du lundi au samedi de 10h à 19h sans interruption - 02 47 22 60 40

*Natur'éclat, 24, rue National - 37000 Tours:

Natur__clat  fish_massage1 

fish_massage  natur_eclat